Syndrome prémenstruel ou SPM : définition, symptômes et causes

Syndrome prémenstruel ou SPM : définition, symptômes et causes

Avez-vous déjà entendu parlé du SPM ? Le SPM, ou Syndrome Pré-Menstruel, est un ensemble de signes observés durant la période qui précède les règles. C’est un terme encore trop peu connu, bien qu’il affecte le quotidien de nombreuses femmes. Alors qu’est-ce que le SPM ? Quels symptômes se cachent derrière ces trois lettres ? Et pourquoi le syndrome pré-menstruel se manifeste-t-il ?

Qu'est-ce que le SPM ?

Le syndrome pré-menstruel, ou SPM, se manifeste par des symptômes émotionnels, physiques et psychologiques, qui surviennent entre 2 et 14 jours avant les règles. On parle de SPM lorsque :

  • ces modifications sont observées de manière cyclique
  • elles s’arrêtent avec l’arrivée des règles
  • il existe une période libre de ces symptômes (en première partie du cycle)

Si vous avez des maux de tête toutes les semaines par exemple, il ne s’agit pas de SPM. Par contre, s’il apparaissent toujours quelques jours avant le début de vos règles et s’envolent avec l’arrivée de ces dernières, il se pourrait que vous soyez concernée.

Les symptômes du SPM

Les symptômes du SPM peuvent être physiques, émotionnels, ou psychologiques. Il est possible de ressentir ces trois types de symptômes à la fois. A savoir qu’il existe plus de 150 signes possibles du SPM..!

Symptômes physiques du SPM

Les signes physiques rencontrés lors du syndrome pré-menstruel sont les suivants : maux de tête, ballonnements, prise de poids, seins gonflés ou douloureux, douleurs aux lombaires, fatigue, sommeil perturbé, vertiges, rétention d’eau, acné

Symptômes émotionnels du SPM

Au niveau émotionnel, le SPM peut ressembler à des montagnes russes avec sautes d’humeur, déprime, anxiété, irritabilité, émotivité exacerbée, colère…

Symptômes psychologiques du SPM

Le SPM peut aussi se manifester par des difficultés à se concentrer, des troubles de la mémoire, des pulsions alimentaires…

spm symptômes naturopathe toulouse

Les symptômes du syndrome prémenstruel sont donc variés et peuvent toucher plusieurs sphères de l’organisme. Ils peuvent être plus ou moins intenses, plus ou moins gênants, plus ou moins supportables en fonction des personnes. L’intensité du SPM peut aussi fluctuer selon les cycles.

Les causes possibles du SPM

Les causes du SPM sont encore assez mal connues. Nous savons néanmoins que ce syndrome pré-menstruel est lié aux fluctuations des oestrogènes et de la progestérone (hormones du cycle menstruel). Ces fluctuations sont normales au cours du cycle, mais l’équilibre entre oestrogènes et progestérone peut parfois être un peu bancal. Il est fréquent que les oestrogènes soient en excès par rapport à la progestérone. Cela ne signifie pas forcément que la production d’oestrogènes est trop forte, cela peut être aussi la production de progestérone qui est insuffisante !

Il semblerait également que des fluctuations “normales” entraînent une réponse de l’organisme “anormale”, qui se traduit par un SPM.

Ces fluctuations hormonales ont un impact sur les neurotransmetteurs, et en particulier sur la sérotonine et la dopamine. Or cela a beaucoup d’influence sur l’humeur, la motivation, la concentration, le sommeil, la mémoire… Une baisse de sérotonine peut également entraîner, entre autres, des pulsions alimentaires, que l’on retrouve fréquemment quelques jours avant les règles.

spm symptômes

Mais d’où viennent ces déséquilibres hormonaux ?! Vous le savez, en naturopathie on cherche la cause de la cause…de la cause ! Ceux-ci peuvent être accentués ou provoqués par un stress chronique, des troubles du sommeil, un foie et des intestins fatigués…

Pour compléter votre lecture : l’article du blog sur les pistes en naturopathie pour lutter contre le SPM 

Si vous êtes sujette au SPM et souhaitez vous faire accompagner en naturopathie, je vous invite à me contacter ou à prendre rendez-vous en ligne.

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire